Semaine 1 : La précarité de l’emploi

Le métier d’étudiant, que ce soit en étant originaire du pays ou non, c’est bien souvent vivre sous le seuil de pauvreté. C’est parfois arriver en cours le ventre vide, se demander si on peut se payer un café à la pause ou encore rentrer chez soi pour ouvrir un frigo vide dans son 9m².

Etre étudiant, c’est parfois ne pas pouvoir avoir le luxe d’exercer ce métier à plein temps. C’est additionner les mi-temps jusqu’à arriver à 35h par jour.