Semaine 8-auto-observation

Le métier des étudiants consiste à trouver un équilibre entre l’attente de Noël et la préparation des examens. Le marché de Noël a récemment été ouvert dans le jardin des Tuileries, qui se trouve justement à l’autre côté de la Seine, à moins d’un kilomètre de l’université. Il m’attire beaucoup. Mais quand je suis sorti de la fac ce soir , je me suis dit “rentre chez toi directement, t’auras un examen de grammaire demain matin”.

Semaine 7-auto-observation

Le métier d’étudiant est d’acquérir des compétences professionnelles. Par exemple, en tant qu’étudiants en DDL, nous devons apprendre à donner des cours et à devenir des enseignants. Cela fait quatre ans que j’apprends le français et j’ai suivi des centaines d’heures de cours de français. Mais ce n’est qu’aujourd’hui que je me rends compte qu’enseigner une langue est complètement différent de suivre un cours de langue étrangère en tant qu’étudiant. Eh bien, après avoir écrit ce commentaire, je vais continuer me préparer pour mon stage qui aura lieu la semaine prochaine.

Semaine 5-auto-observation

Le métier d’étudiant, c’est de respecter l’emploi du temps qu’il s’est fixé. Cet emploi du temps est rempli de “Devoir à rendre avant…” et d’autres choses comme “pick up colis” et “aller au ciné avec…” . J’ai suivi mon emploi du temps pour que ma vie soit organisée. Il me dit où je dois être et ce que je dois faire à quel moment de la journée. J’espère qu’aucune catastrophe grave ne se produira si je le respecte.

Semaine 4-auto-observation

Etre étudiant c’est réaliser des acrobaties tous les matins : se lever à 8h et être déjà dans le bus à 8h15. Ensuite, après être arrivée à la station de métro la plus proche de l’université(Saint-Germain des prés de ligne 4), marcher de la station de métro à ma salle de classe en moins d’une minute. Puis arriver en classe en transpirant avec la ferme conviction que je pourrais très certainement devenir championne de marathon pour les Jeux olympiques de 2024.