Semaine 3 : La technologie VS. les étudiants

Avoir un métier qui nous oblige au télétravail, c’est avoir pour quasi-obligation de posséder un ordinateur performant et un smartphone afin d’avoir accès à l’emploi du temps des salles, qui, comme dans Harry Potter, se déplacent de semaine en semaine.

La technologie fait aujourd’hui partie du métier d’étudiant, il est attendu de nous que nous soyons capables de s’improviser réparateur, informaticien, programmeur et répéteur de wifi (grâce au vaccin 5G bien sûr). Ainsi, le métier d’étudiant est un métier qui n’est pas rémunéré mais coûte un peu plus cher chaque année pour rester à la pointe, ou au moins pour rester et suivre le cours sur Zoom. Sans compter pouvoir imprimer, relier, avoir le PackOffice entier et la fibre.


3 réflexions sur « Semaine 3 : La technologie VS. les étudiants »

  1. Etre étudiant, c’est essayer de prendre un autre itinéraire lors d’un trafic perturbé sur la ligne qu’on prend d’habitude et de se détendre, ne pas stresser. En tout cas, on va s’y rendre.

  2. Etre étudiant, c’est ne peut rien faire qu’attendre après avoir pris en contact avec le secrétariat et fait une demande de la carte étudiante sur le site officiel. Quand il s’agit d’un problème lié à l’administration, on a toujours un sentiment d’impuissance.

  3. Le métier d’étudiant, c’est de pouvoir se plaindre de “petits problèmes” pénibles dans un environnement relativement confortable. Avant d’écrire cette commentaire, j’ai regardé par hasard une vidéo sur l’état de la pauvreté dans le monde : dans plusieurs pays, de nombreux enfants et parents souffrent encore de la faim, et dans certains pays, le droit des femmes à l’éducation n’est pas encore pleinement garanti(et cela représente une situation inquiétantes). Je suppose donc que, même si je me plains souvent de toutes les petites choses de ma vie universitaire, je peux au moins apprendre ce que j’aime (et aussi ce qui me permettra de trouver sans doute un travail que j’aime) dans un environnement relativement confortable. J’ai de la chance et je devrais m’en contenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.